• Le comptoir des vins et spiritueux
  • Livraison offerte à partir de 150€
  • Service client 05 57 62 44 05

• Le Rosé •

- Tout savoir sur les origines, la couleur, la teinte du Rosé -

Le rosé : un mélange de vin blanc et de vin rouge ?! Désolée de vous décevoir mais ce n'est pas vraiment ça... Pas de panique, on vous explique tout ! D’ailleurs rosé rime avec été ! Et oui ! Le « rosé » est considéré comme vin de « plaisir » ! Vous me direz : mais qu’est-ce que cela signifie ? Interprétez-le comme : un vin fruité ayant la réputation d’être moins complexe que ses confrères rouges et blancs et qui se boit jeune. Je ne parle bien évidement pas de votre âge, mais celui du vin ! Mais d'où vient-il ? Pour la petite histoire, le rosé serait le plus ancien des vins ! Et oui ! C’est en Provence que les Grecs ont développé la production de vin rosé. Les vins produits étaient de couleur rose claire. En effet, à cette époque la macération des jus avec la peau du raisin était peu répandue ! Et pourtant ils l'ont fait ! Mais d'où vient sa couleur rosée, me direz-vous ? Tout simplement parce qu’il est produit à partir de raisins noirs à la pulpe blanche et à la peau rouge. Ce sont les pigments contenus dans la peau du raisin qui donnent sa couleur au vin rosé. Contrairement au rouge, la macération des jus se fait en quelques heures. Voilà pourquoi la robe est plus claire ! Mais pourquoi le rosé a-t-il plusieurs teintes ? On ne dénombre pas moins de 9 nuances de couleurs catégorisées en deux familles : les rosés de couleur foncée (framboise, groseille, pelure d’oignon) et les rosés de couleur pâle (brique, marbre, corail, saumon, bois de rose et chair). ► Les rosés de couleur foncée proviennent d’un processus de macération en cuve. Ils sont plus communément appelés « rosé de saignée ». - Le saviez-vous ? - Les vins de Clairet sont produits de la même manière. Pour la petite histoire, le terme Clairet est employé au XVIIème siècle par les Anglais (Clarets) pour désigner des vins rouges légers de Bordeaux. A cette époque, afin de faire face à une recrudescence de la demande, les jus restent moins longtemps en cuve ce qui leur donne une couleur « rosée ». ► Les rosés de couleur pâle, qui peuvent tirer vers le blanc sont quant à eux issus d’un procédé de pressurage. Le raisin est en contact avec les pigments de la peau seulement le temps d’être pressé. Sans surprise on les appellera donc « les rosés de presse ». On retiendra « couper n’est pas rosé ». Oui mais non. Puisqu’en Champagne il est autorisé d’ajouter du rouge au vin blanc à deux conditions : avant sa fermentation puisque ce n’est pas encore du Champagne et uniquement si ce vin rouge est champenois ! Soit un vin issu des cépages de Pinot noir ou de Pinot meunier. • La petite astuce • Et si vous souhaitez suivre le rituel branché de l’apéro, mettez un glaçon dans votre verre et vous obtiendrez un rosé piscine ! Vous êtes maintenant prêt à épater vos convives ! Andréa F.