• Le comptoir des vins et spiritueux
  • Livraison offerte sur tout le site dès 90€ d'achat avec le code NOEL90
  • Service client 05 57 62 44 05

Les millésimes d'après Jean Bouchard

2010 Si les conditions climatiques ont été souvent délicates notamment durant l’été, ce millésime a donné l’occasion de découvrir de très grands vins à fort potentiel, à la grande surprise, il faut bien le reconnaître, de la majorité de la profession. 2011 Les conditions climatiques ont été la cause d’un millésime relativement précoce, comme en 2003 et 2007, puisque les vendanges se sont déroulées en Août. Le savoir-faire des viticulteurs combiné à la qualité des parcelles Bourguignonnes ne peuvent qu’être gages d’un vin de qualité. 2012 Face aux caprices de la météo, les professionnels bourguignons ont redoublé d’efforts pour obtenir le meilleur de leurs vignes. Les vins de ce millésime révèlent davantage leurs personnalités par la diversité aromatique qui caractérise les Bourgognes. Une des caractéristiques de ce millésime : de petites quantités (les quantités récoltées sont en baisse par rapport à la moyenne, autour de 20 %) mais une belle qualité. 2013 Au palais, ce millésime montre une belle réussite bien qu’il se soit illustré par une météo capricieuse : après un hiver long, un printemps maussade et un bel été, les vendanges n’ont commencé que début octobre. Les conséquences de ces aléas climatiques ont impacté les quantités récoltées avec de petits rendements et un volume égal voire inférieur à 2012. Hommes et vignes sont marqués par une année éprouvante mais récompensés de leur labeur car les vins dévoilent une réelle pureté aromatique avec des structures équilibrées particulièrement plaisantes. 2014 Les conditions climatiques chaudes et sèches ont profité à la vigne. L’hiver a en effet été doux et le printemps sec. Les volumes ont été présents, malgré de violents épisodes de grêle, notamment sur certaines appellations de la Côte de Beaune, au mois de juin. L’état sanitaire des vignes a été globalement très bon. 2015 Les mois de juin, juillet et août ont été marqués par des conditions particulièrement sèches et chaudes, voire caniculaires durant plusieurs semaines. Fort heureusement, quelques pluies, très attendues, sont tombées en août et ont permis de relancer le processus de maturation qui s’était ralenti et même stoppé dans certaines parcelles. 2016 Après l’éblouissant millésime 2015 et un printemps bouleversé par les aléas climatiques, la Bourgogne se demandait s’il serait possible de produire des vins aussi complets en 2016. Si le gel du 26 avril a mis à mal une grande partie de la production bourguignonne, il a certainement contribué à la constitution d’équilibres très flatteurs qui se sont révélés au cours de l’élevage.

La bourgogne

La Bourgogne, ses climats « En Bourgogne, quand on parle d’un climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre ». Bernard Pivot, écrivain et journaliste français. En Bourgogne, un climat, c’est une parcelle de vigne très précisément délimitée qui bénéficie de conditions géologiques, climatiques et d'une intervention humaine spécifiques. C'est cette mosaïque (il y a 1247 climats de la Côte de Beaune à la Côte de Nuits) qui donne une telle variété de vins, chacun avec des qualités organoleptiques particulières. C’est ce qui explique qu’un Pommard 1er Cru "Les Rugiens" n’est pas un Pommard 1er Cru "Les Chaponnières ». Cet héritage culturel en tant que "Valeur Universelle Exceptionnelle" a été reconnu par L’UNESCO qui a choisi d’inscrire, le 4 juillet 2015, les climats de Bourgogne sur la liste du PATRIMOINE MONDIAL DE L’HUMANITÉ. Cette décision va permettre de valoriser et de transmettre aux générations futures un héritage culturel et un patrimoine bâti incomparable, vieux de 2000 ans ! Les terroirs Jean Bouchard La Maison Jean Bouchard bénéficie de 4 domaines emblématiques répartis dans toute la Bourgogne : - Chablis : 65 ha - Nuits-Saint-Georges : 16 ha - Pommard : 17 ha - Mercurey : 4.5 ha

Les cépages

Pinot noir Il fait la renommée des grands vins rouges de Bourgogne. Ses grappes sont petites et compactes de couleur noir violacé. Son faible rendement lui permet de donner naissance à de grands vins rouges, complexes, à la texture soyeuse et qui vieillissent bien. Au nez, on peut distinguer des arômes très raffinés et délicats. Dans sa jeunesse, il peut révéler des arômes de fruits rouges (cassis, fraise, framboise, mûre...) ainsi que de réglisse, de cuir, de tabac, de champignon ou encore de sous-bois lorqu'il vieilli. Chardonnay Ce cépage fait la renommée des grands vins blancs. Les grappes du Chardonnay sont de dimension moyenne, plus allongées, moins serrées et de couleur jaune doré. Ce cépage possède une très grande richesse aromatique qui donne des vins très recherchés, fermes, excellents, d’une grande plénitude, aux arômes nobles et subtils : beurre frais, noisette, amande grillée et pain grillé. Aligoté Ses raisins sont plus charnus et plus nombreux que ceux du Chardonnay. Il produit des vins blancs aromatiques, fruités, d'une belle vivacité en bouche et qui peuvent dévoiler des notes minérales sur certains terroirs bourguignons.

Accueil

Jean Bouchard

Les Cuvées d'exceptions

Jean Bouchard

Les vins rouges

Jean Bouchard

Les vins blancs

Jean Bouchard