• Le comptoir des vins et spiritueux
  • Livraison offerte sur tout le site dès 90€ d'achat avec le code NOEL90
  • Service client 05 57 62 44 05
Château Palmer Rouge 2014 Margaux
Vin de garde

Château Palmer Rouge 2014

Margaux

Bordeaux - Vin Rouge - 75 clUn vin élégant et aromatique qui accompagnera parfaitement les viades grillées et les gibiers.
94
/100
Parker
94
/100
WS
17,5
/20
Robinson
95
/100
Suckling
17
/20
Figaro
Bordeaux - Vin Rouge - 75 clUn vin élégant et aromatique qui accompagnera parfaitement les viades grillées et les gibiers.
94
/100
Parker
94
/100
WS
17,5
/20
Robinson
95
/100
Suckling
17
/20
Figaro
239,95 €
/
Livraison sous 1 à 3 jours à partir de
l'expédition de la commande

Description

C'est en 1814 que le général Charles Palmer de l'armée britannique acquiert le domaine alors propriété de la famille de Gascq. Homme de passions, il s'efforça de développer le château en dépensant beaucoup de temps et d'argent. Il racheta des terres, des immeubles, des échoppes sur les communes de Cantenac, Issan et Margaux. Le domaine atteint une superficie de 163 hectares dont 82 hectares de vignes. Le château était géré par un négociant bordelais du fait que Charles Palmer réside majoritairement en Angleterre. Connu dans la cour d'Angleterre, il joue de ses charmes pour faire la promotion de son vin. Le "Palmer's Claret" devient alors très recherché dans les clubs londoniens et s'attire les faveurs de Georges IV. Cependant, Charles Palmer, par son grand train de vie, est obligé de vendre la propriété pour des raisons financières.
Après avoir été géré pendant quelques années par la Caisse Hypothécaire de Paris, il est racheté par deux banquiers, rivaux des Rothschild, Emile et Isaac Pereire. Tout comme Charles Palmer, ils sont des personnages hors du commun, ayant fondé une fortune à partir d'activités financières et immobilières. Ils ont construit une partie de Paris avec le baron Haussman et Napoléon III, ainsi que des lignes de chemin de fer et une station balnéaire à Arcachon. En ce qui concerne le Château Palmer, ils restructurent le vignoble mais n'ont pas assez de temps pour hisser le vignoble au rang de Premier Grand Cru Classé en 1855. Souvent comparé aux premiers, Château Palmer n'est qu'un Troisième Grand Cru Classé. En 1856, ils construisirent le château tel qu'on le connait aujourd'hui. Les frères Pereire et leurs descendants connurent de grandes crises avec l'arrivée de l'oïdium et du phylloxéra, la guerre de 1870 puis la guerre 1914-1918 mais ce sera la crise des années 1930 qui les contraignit à vendre le domaine.
En 1938, le château est racheté par quatre familles bordelaises toutes actrices du négoce de grands vins à Bordeaux. Deux lui restèrent fidèles : la famille Sichel et la famille Mähler. Le Château fut fortement endommagé pendant l'occupation allemande, les années 1950 servirent à la reconstruction du vignoble. Le vin retrouva son prestige et sa notoriété à partir du millésime 1961 qui fut une très grande réussite. Depuis 2004, le Château est géré par Thomas Duroux, ingénieur agronome ayant travaillé chez les plus grands en Californie et en Toscane. Il continue la quête de la recherche de l'excellence avec pour objectif d'innover tout en respectant l'histoire et ses traditions.
La robe est d'un rouge sombre aux reflets grenat.
Le nez dévoile des arômes de fruits noirs confits comme la mûre et la myrtille, réhaussés par des notes épicées.
En bouche, le vin est généreux et fruité. Il est égalament pourvu de tanins fins superbement intégrés.
CépagesCabernet Sauvignon, Merlot, Petit verdot
Propriétaire/DomaineChâteau Palmer
Millésime2014
RégionBordeaux
PaysFrance
TypeVin
CouleurRouge
Contenance (cl)75 cl
Degré d'alcool13,5%
AppellationMargaux

Conseils de dégustation

Servir à partir de2020
Servir avant2030
Servir à14-16°C
Agneau de lait de Pauillac
Pavé de thon grillé
Croûtes forestières aux champignons
Saint-Nectaire, Brie de Meaux, Brousse, Burrata, Camembert, Cantal, Edam, Epoisses
Tarte aux framboises

Avis des experts

94
/100

Robert Parker

94
/100

Wine Spectator

17,5
/20

Jancis Robinson

95
/100

James Suckling

17
/20

Le Figaro Vin